logo Crean
Réseau d'information de l'Union européenne

Les jeunes s’engagent pour l’avenir de l’Europe

Alors que le débat sur l’avenir de l’Europe bat son plein, l’éducation et la jeunesse figurent en tête des priorités de l’ordre du jour politique de l’UE. Le mercredi 31 janvier 2018, le commissaire Tibor Navracsics recevait des jeunes afin d’examiner leurs points de vue sur l’avenir de l’Europe et de réfléchir à la manière de mieux prendre en compte leurs priorités. Cent jeunes venus de toute l’Europe présentent aujourd’hui leurs idées concrètes sur la manière d’assurer un avenir radieux à l’Europe, à l’issue de discussions dans le cadre de l’initiative «Nouveau récit sur l’Europe». Ces recommandations viennent s’ajouter aux résultats d’un nouveau sondage Eurobaromètre dans le cadre duquel quelque 11 000 citoyens âgés de 15 à 30 ans en septembre 2017 ont été consultés. Ceux-ci sont les sujets conviennent pour la plupart de la nécessité:

  • de promouvoir l’esprit critique et la capacité de rechercher l’information pour lutter contre le phénomène des fausses informations (les « fakes news ») et l’extrémisme (49 %);
  • de faciliter l’accès aux informations sur l’installation et le travail à l’étranger (49 %);
  • de promouvoir les changements de comportement au moyen d’initiatives respectueuses de l’environnement, telles que le transport durable ou les systèmes de recyclage en Europe (40 %).
D’ailleurs, parmi les principaux enseignements de ce sondage Eurobaromètre, on retiendra encore que:
  • plus de la moitié des jeunes Européens considèrent que l’UE devrait placer l’éducation et les compétences au rang de ses priorités absolues. La protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique arrivent en deuxième position, suivies par l’emploi, la gestion des flux migratoires et l’intégration des réfugiés;les jeunes sont plus actifs que lors du précédent sondage, datant de décembre 2014. 31 % des jeunes interrogés ont ainsi déclaré avoir participer à des activités bénévoles organisées au cours des 12 derniers mois;
  • plus de la moitié font partie d’organisations, telles que des clubs de sport, des clubs de jeunes ou des ONG locales;
  • surtout, 64 % des jeunes interrogés déclarent avoir voté lors d’une élection politique au cours des trois dernières années.  

En réponse, la stratégie de l’UE en faveur de la jeunesse met aussi fortement l’accent sur la participation, avec son processus de dialogue structuré qui incite les jeunes de toute l’Europe à participé à des échanges et à répondre à des consultations. La Commission européenne exposera au printemps 2018 ses propositions de nouvelle stratégie de l’UE en faveur de la jeunesse, dans le but de toucher un plus grand nombre de jeunes, venus d’horizons plus divers.