logo Crean
Réseau d'information de l'Union européenne

Vision 2040 pour les zones rurales : une stratégie rurale européenne !

Le 30 juin 2021, la Commission européenne a publié sa vision à long terme pour les zones rurales 2040.

Pourquoi une stratégie rurale européenne ?

Celle-ci pose un constat sur les zones rurales européennes : leur population vieillit et décroit ; le maillage de services et de commerces reste faible ; la population rurale dépend de la voiture individuelle pour accéder aux services publics essentiels. Cela vient notamment du fait que les infrastructures de transport et numériques n’y sont pas aussi développées que dans les zones urbaines. Ces constats entraînent un sentiment d’abandon : 40% des réponses à la consultation publique précédant ce texte expriment une telle sensation. L’objectif tracé dans cette vision est d’équilibrer le développement entre les territoires. Pour cela, les zones rurales bénéficieront des transitions verte et numérique pour diversifier leur économie, gérer plus durablement les ressources naturelles, l’agriculture, développer des circuits courts et la transformation des produits locaux, réhabiliter des anciennes mines et des écosystèmes pour créer des emplois notamment dans le tourisme vert.

Crédits illustration : Commission européenne

Plus fortes, plus connectées, plus résilientes, plus prospères.

Des zones rurales plus fortes :

Une plateforme de revitalisation rurale sera mise en place vers 2022-2023. Son rôle est d’informer sur les projets d’autres zones rurales de l’UE et sur les possibilités de financement pour les porteurs de projets, dont les projets « LEADER » ou « villages intelligents ». Une initiative pour les activités de recherche et d’innovation en zone rurale sera aussi menée dans le but de construire des zones d’innovation dans les zones rurales. Le rôle des programmes Erasmus+ et du Corps Européen de solidarité sera renforcé dans les actions d’éducation.

Des zones rurales plus connectées :

L’Europe soutiendra des initiatives pour renforcer les mobilités rurales et durables, avec le partage de bonnes pratiques dans ce domaine par les acteurs ruraux. Les zones rurales et périurbaines seront mieux prises en compte dans les plans de mobilité durable urbains. La Commission promeut aussi l’utilisation du numérique pour améliorer les liaisons entre modes de transport. Quant à la connexion sous son sens numérique, l’initiative « Rural digital futures » aura pour objectif d’améliorer la place du numérique dans les zones rurales. Elle dispose de 4 volets : meilleur accès au très haut débit internet ; utilisation des technologies comme l’intelligence artificielle, la robotique, ou l’internet des objets pour contribuer au développement rural ; former les personnes aux compétences numériques ; construire un indice numérique rural pour constater les progrès réalisés. La numérisation des services publics peut contribuer à améliorer leur accessibilité, ainsi que l’utilisation de drones pour livrer des petites marchandises selon la stratégie Drone 2.0.

Des zones rurales plus résilientes :

L’Union se dotera d’un groupe de travail pour échanger des bonnes pratiques en termes de lutte contre le changement climatique entre acteurs ruraux, et aider à accéder aux financements en lien avec la transition verte. L’initiative phare dans ce domaine est l’action pour le climat dans les tourbières. Cette initiative a pour but la préservation des zones humides et le stockage du carbone dans les sols notamment par la récompense des agriculteurs participant à ces projets. La résilience est aussi sociale : des initiatives prendront en compte la situation des travailleurs saisonniers de l’agriculture, des personnes issues de l’immigration, des femmes, des enfants dans le cadre notamment de la garantie pour l’enfance, ainsi que des personnes handicapées. La situation démographique sera aussi évaluée.

Des zones rurales plus prospères :

Ce volet contient une initiative pour développer l’esprit d’entreprise et l’entreprenariat local en développant les PME et l’économie sociale dans les zones rurales. La garantie renforcée pour la jeunesse sera utilisée pour faciliter l’apprentissage plus spécialement dans les zones rurales.

Et ensuite ? 

En 2021 la Commission proposera un Pacte rural aux acteurs locaux, régionaux et nationaux de la ruralité. Des mesures pour son application seront mises en place à travers un plan d’action: une évaluation de l’impact des politiques actuelles européennes au niveau rural sera réalisée en 2022, de même qu’un observatoire rural sera mis en place pour améliorer la connaissance des zones rurales, ainsi qu’une boîte à outils pour faciliter l’accès aux financements européens des porteurs de projet en zone rurale.

En résumé; les zones rurales seront au cœur des priorités européennes 2021-2027: pacte vert, transition numérique, droits sociaux, pour ne pas être des « laissées-pour-compte » de ces transitions.