logo Crean
Réseau d'information de l'Union européenne

Erasmus+ : en 2020, l’UE investira plus de 3 milliards d’euros dans les études et la formation à l’étranger des jeunes Européens

La Commission européenne a publié aujourd’hui son appel à propositions pour le programme Erasmus+ 2020. L’année 2020 est la dernière année du programme actuel de l’Union européenne pour la mobilité et la coopération dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. Le budget prévu de plus de 3 milliards d’euros, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2019, offrira aux jeunes Européens davantage de possibilités d’étudier, de se former ou d’acquérir une expérience professionnelle à l’étranger. Dans le cadre de l’appel à propositions 2020, la Commission lancera un deuxième projet pilote sur les universités européennes. En outre, l’UE souhaite faire bénéficier du programme à 35 000 étudiants et membres du personnel africains, dans le cadre de l’Alliance Afrique-Europe pour un investissement et des emplois durables.

M. Tibor Navracsics, commissaire pour l’éducation, la culture, la jeunesse et le sport, a déclaré à ce propos: «Je suis très heureux que l’Union européenne investisse plus de 3 milliards d’euros dans le programme Erasmus+ en 2020. Cela nous permettra d’offrir davantage de possibilités aux jeunes Européens pour étudier ou se former à l’étranger. Ces derniers auront ainsi l’occasion d’apprendre et de développer une identité européenne. Cela nous aidera également à faire progresser l’initiative « universités européennes » en démontrant notre investissement constant dans l’espace européen de l’éducation. Je suis fier de voir les établissements d’enseignement supérieur former de nouvelles alliances solides au profit des étudiants, du personnel et de la société dans toute l’Europe, ouvrant ainsi la voie aux universités de demain.»

Mme Marianne Thyssen, commissaire pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs, a ajouté à ce sujet: «Les nouvelles possibilités de financement Erasmus pour l’enseignement et la formation professionnels renforceront la communauté de l’enseignement et de la formation professionnels, ce qui permettra d’établir des liens entre les secteurs, les régions et les pays. Le renforcement de ErasmusPro rendra ces liens plus solides, tout en offrant davantage de possibilités d’enseignement et de formation professionnels.»

Tout organisme public ou privé opérant dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport peut solliciter un financement au titre du présent appel à propositions. Par ailleurs, des groupes de jeunes actifs dans le domaine de l’animation socio-éducative, mais qui n’ont pas officiellement le statut d’organisations de jeunesse, peuvent eux-aussi solliciter un financement. Parallèlement à l’appel à propositions, la Commission a également publié aujourd’hui le guide du programme Erasmus+ dans toutes les langues officielles de l’UE. Ce programme fournit aux candidats des informations détaillées sur toutes les possibilités qui leur sont offertes dans les domaines de l’enseignement supérieur, de l’enseignement et de la formation professionnels, de l’enseignement scolaire et de l’éducation des adultes, de la jeunesse et du sport dans le cadre d’Erasmus+ en 2020.

Les universités européennes

Les 17 premières universités européennes ont été sélectionnées en juin 2019. Elles débutent actuellement leurs travaux. Le deuxième appel à propositions lancé aujourd’hui s’appuie sur cette première phase d’essai. L’initiative «universités européennes» fera l’objet d’un évènement organisé par la Commission européenne le 7 novembre 2019, au cours duquel toutes les universités européennes sélectionnées jusqu’à présent se réuniront pour la première fois pour échanger des informations et discuter de la voie à suivre avec les étudiants, les recteurs et les ministres responsables de l’enseignement supérieur. D’autres universités seront également représentées pour débattre de l’avenir de l’enseignement supérieur en Europe.

L’éducation, l’enseignement et la formation professionnels et l’éducation des adultes

Les partenariats d’échanges scolaires fêteront leurs trois ans cette année. Ces partenariats sont prévus par Erasmus+ et permettent aux écoles européennes d’échanger des élèves et des enseignants. Au cours des deux dernières années, plus de 15 000 écoles y ont participé. En 2020, 9000 écoles supplémentaires auront la possibilité d’y prendre part.

Dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels, on investit davantage dans ErasmusPro afin d’offrir des possibilités aux apprenants et aux apprentis de passer entre trois mois à un an à l’étranger pour développer leurs compétences professionnelles et linguistiques. Depuis son lancement en 2018, ErasmusPro a réussi à augmenter l’intérêt porté aux postes à long terme dans l’enseignement et la formation professionnels. En outre, il a permis d’aider 12 000 apprenants par an. Un tel soutien contribuera également à la mise en place de centres d’excellence «pilotes» transnationaux en matière d’enseignement et de formation professionnels, intégrés aux stratégies de développement local et régional. Les centres travailleront en étroite collaboration avec d’autres secteurs de l’éducation et de la formation, la communauté scientifique et les entreprises pour mettre au point des programmes de formation de haute qualité axés sur les compétences sectorielles.

Dans le domaine de l’éducation des adultes, le soutien financier contribuera à la création ou au renforcement de réseaux régionaux ou nationaux de prestataires de formation et d’éducation des adultes, afin qu’ils puissent proposer davantage de projets de qualité dans le cadre du prochain programme Erasmus.

Davantage d’échanges dans le cadre de l’Alliance Afrique-Europe

Comme en 2019, l’appel de cette année créera des places supplémentaires pour les échanges d’étudiants et de personnel africains dans le cadre d’Erasmus+. Alors que 26 247 échanges ont déjà eu lieu, l’objectif est d’atteindre 35 000 échanges d’ici à 2020, comme annoncé dans l’Alliance Afrique-Europe pour un investissement et des emplois durables. Les universités peuvent également demander un renforcement des capacités pour les projets d’enseignement supérieur, conformément aux recommandations formulées lors de la récente conférence de haut niveau Afrique-Europe sur la collaboration dans le domaine de l’enseignement supérieurRechercher les traductions disponibles de ce lien [lien en anglais].

Contexte

Erasmus+ est le programme de l’UE pour la mobilité et la coopération transnationale dans les domaines de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport pour la période 2014-2020. Le programme actuel et le prochain, qui entrera en vigueur en 2021, jouent un rôle essentiel dans la réalisation, d’ici à 2025, de l’espace européen de l’éducation. Erasmus+ vise à faciliter l’accès au programme pour les candidats issus de tous les milieux, et notamment pour les personnes désavantagées socialement, économiquement, physiquement ou géographiquement.

En mai 2018, la Commission a proposé de doubler le budget d’ErasmusRechercher les traductions disponibles de ce lien [lien en anglais] pour le porter à 30 milliards d’euros pour la période 2021-2027, ce qui a permis à 12 millions de personnes d’avoir une expérience à l’étranger.